On distingue 4 grandes catégories de femmes touchées par l’incontinence.

Tout d’abord, les femmes jeunes, actives et dynamiques. Elles souffrent de fuites urinaires modérées lors d’activités physiques, comme le tennis ou le jogging.

Les femmes d’age moyen sont, elles, peu handicapées par les fuites urinaires, qu’elles ont plutôt tendance à considérer comme étant de l’incontinence, qu’elles ne traitent pas, en général, avant la ménopause.

Le troisième type de femme souffre d’incontinence massive, à tel point que l’achat de couches en devient gênant, à cause du prix. La rééducation est possible, mais souvent très longue. Pour une solution rapide, elles doivent opter pour la chirurgie.

Enfin, le quatrième type de femme souffre d’incontinence importante, suggérant une descente d’organe, et donc imposant la chirurgie.