Couches

Si on les croyait totalement oubliées, les couches lavables font leur grand retour. Moins nuisibles pour l’environnement que les couches jetables, elles permettent aussi de réduire les dépenses.

Si elles avaient représentées un grand progrès pour les mamans des années 60, à raison de 7500 couches par enfant jusqu’à l’apprentissage de la propreté, la question de la pollution est vite revenue.

Les couches lavables modernes ont su tirer partie de avancées technologiques de leurs cousines jetables. Plus simples d’utilisation, elles intègrent désormais des matériaux tels que le polyester enduit, la laine polaire ou le windpro qui laissent mieux respirer la peau tout en offrant une bonne imperméabilité. On en rencontre deux principaux types : les changes classiques avec culotte de protection et couche en tissu, et les « tout-en-un » ou la couche est directement intégrée à la culotte. L’autre distinction à avoir en tête concerne leurs dimensions : certains modèles sont dits « multi-taille », c’est-à-dire qu’ils s’adaptent au bébé jusqu’à ce qu’il soit propre. D’autres sont déclinés en différentes tailles selon l’âge de ce dernier.

Tout compris, l’utilisation de couches lavables représente un budget d’environ 500 à 1000 euros, soit plus ou moins la moitié de la somme consacrée aux couches jetables pour un enfant. En ne perdant pas de vue qu’elles pourront servir pour le suivant, représentant ainsi de nouvelles économies à la clé.

Il ne faut pas néanmoins négliger l’aspect logistique des couches lavables. A raison de 6 couches par jour, les lessives peuvent vite devenir chronophages…