l'incontience urinaire au coeur de la maltraitance ordinaireLes résultats d’une étude commandée par la Haute Autorité de Santé ont été rendus publics la semaine dernière concernant la maltraitance ordinaire dans les établissements de santé. Cette étude qualitative a porté sur 59 personnes, des malades, des personnes de leur entourage ainsi que des professionnels de santé.

Cette « maltraitance ordinaire » englobe plusieurs problèmes du quotidien liés au confort mais aussi et surtout au respect du patient. Par manque de temps ou de considération, il arrive parfois que ces professionnels de santé négligent quelque peu la prise en charge. De la toilette trop rapide au réveil inopiné, le panel des déconvenues est assez large.

L’incontinence est un sujet qui revient dans bon nombre de témoignages. Or cette pathologie, qui relève de la plus stricte intimité ne semble malheureusement pas faire l’objet de l’attention et du respect nécessaires.

Des 3 secteurs principalement mis en cause, 2 regroupent des populations directement concernées par l’incontinence urinaire, la gériatrie et la pédiatrie.

Pour en apprendre davantage sur cette étude ainsi que sur les différentes formes de maltraitance ordinaire, je vous renvoie vers l’article « La maltraitance ordinaire dans les hôpitaux liée aux comportements des soignants »